Enseignements M1 – SGE

Les enseignements M1 – SGE

M1 – Semestre 7

 

Géophysique pour l’environnement (6 ECTS)

Ce module est séparé en deux approches distinctes de la géophysique. Un objectif est d’initier les étudiants à des méthodes d’exploration géophysique : la prospection électrique et l’ électromagnétisme Slingram. Le travail de terrain permettra l’application des notions abordées en cours, la manipulation des appareils et le traitement des données, avec comme résultat une meilleure connaissance du sous-sol. Le deuxième objectif est de fournir les notions des bases en télédétection : compréhension des principes physiques à la base des observations par télédétection dans les différents domaines du spectre électromagnétique, applications pour l’hydrologie et la géophysique, résolution d’exercices numériques simples portant sur la physique de la mesure et les systèmes d’observations. Responsable: Muriel Llubes Autres enseignants: XXXX    

Sciences du Sol (6 ECTS)

Tourbière des Pansières (Tarn) – 2016-2017
Le module de Sciences du Sol considère la place du sol dans le fonctionnement des écosystèmes naturels et anthropisés. Il s’agit ici de former les futurs experts en environnement à l’étude des sols et des couvertures pédologiques. Le diagnostic pédologique est actuellement indispensable dans de nombreuses études finalisées en environnement (cartographie pédologique, délimitation de zone humides, effet terroir, expertise en sites et sols pollués) mais aussi pour des problématiques de recherche fondamentales et appliquées (fonctionnement de la zone critique et étude des interactions sol/sous-sol/végétation, transfert sol/plante et cycles biogéochimiques, réactivité des constituants des sols face aux changements globaux, problématiques liés à l’érosion et à la dégradation des sols). Une grande partie de ces enseignements s’attache à expliciter les liens existants entre le sol et les autres compartiments de l’écosystème (lithosphère, atmosphère, biosphère, hydrosphère et anthroposphère) au travers des enseignements théoriques mais aussi des enseignements pratiques en laboratoire et sur le terrain. Quelques photos Responsable: Priscia Oliva Autres enseignants: Stéphane Audry, Sylvie Castet, Eva Schreck  

SIG avancé et traitement des données (6 ECTS, UE commune SGE-TG)

L’objectif de l’UE SIG et Imagerie Spatiale est de fournir les outils permettant de concevoir et d’enrichir un Système d’Informations Géographiques, outil indispensable à toute analyse de données spatialisées, aussi bien en Sciences de la Terre qu’en Sciences de l’Environnement. Cette UE est aussi l’occasion d’acquérir des bases de traitements statistiques et de s’initier à la cartographie numérique. Enfin, la réalisation un projet scientifique utilisant les SIG est la finalité de cette UE. Le choix du sujet est laissé à l’étudiant, ce qui permet d’orienter ce projet en fonction des affinités disciplinaires de chaque étudiant. Responsable: Alexandra Robert Autres enseignants: XXX  

Géochimie isotopique et traçages (3 ECTS, UE commune SGE-TG)

Schéma illustrant l’utilisation des isotopes cosmogéniques
Dans ce module notre objectif est de montrer aux étudiants les diverses applications de la géochimie isotopique (radioactifs, stables) que ce soit dans le domaine des Sciences de la Terre ou de l’Environnement. Même si nous donnons aux étudiants les bases théoriques de cette discipline, il s’agit vraiment de leur montrer la large palette d’utilisation des outils isotopiques qui peut par exemple aider à trouver l’origine de la pollution métallique dans un sol ou encore estimer l’age d’un glissement de terrain. Responsable: Jérôme Viers Autres enseignants: Merlin Méheut, Vincent Regard, Pieter van Beek  

Gestion de projet management (3 ECTS, UE commune SGE-TG)

L’objectif de ce module consiste à donner les bases de la conduite et gestion de projet (projet industriel ou scientifique) aux étudiants de master. Le module commence par une présentation générale D’une part, les techniques d’ingénierie et de conduite de projet, les méthodes de mise en place de l’organisation du travail, la gestion des relations humaines au sein d’une entreprise et la définition et l’assimilation des risques seront discutées. D’autre part, ce module permettra aux étudiants de se familiariser avec les techniques de communication orales et écrite à travers la mise en place d’un projet virtuel au cours du module Responsable: David Labat Autres enseignants: Stéphane Bonnet, Christophe Subias (ANTEA), Hélène Mennechet (CALLIGEE)  

Outils et technique de modélisation (3ECTS, UE commune SGE-TG)

Diffusion en 2 dimensions
Le module « Techniques et outils de modélisation » a pour but d’introduire la pratique de la programmation informatique et son utilisation pour exploiter des données issues d’expériences ou du terrain. Il est actuellement centré sur le logiciel Matlab. Le module débouchera sur l’écriture d’un programme résolvant les équations de diffusion, qui peuvent s’appliquer aussi bien au transport de chaleur, d’éléments chimiques, qu’à la simulation de l’erosion. Ce programme  sera utilisé ensuite pour simuler divers scénarios issus directement de la géologie ou de l’environnement : refroidissement d’un dyke, dépollution d’un sédiment, propagation du gel dans les sols, erosion d’un scarp entre autres. Responsable: Merlin Méheut Autres enseignants: Pascal Puech, Laurent Orgogozo  

Anglais

Enseignant: Guillaume Baranger  

M1 – Semestre 8 – SGE

Hydrogéologie / Hydraulique 1 (6 ECTS)

Captage ariégeois en zone de montagne
Ce module vise à acquérir d’une part les méthodes  de base en hydrodynamique environnementale et d’autre part les bases techniques des principales méthodes d’épuration par voie biologique. La première partie de cette UE aborde donc d’une part les principes généraux d’hydraulique à surface libre (écoulement en canal ou en rivière) ou d’hydraulique en charge (comme dans les réseaux d’eau potable par exemple) et d’autre part les principes généraux d’hydrogéologie avec la présentation des lois de circulations de l’eau dans les différentes types d’aquifères et les écoulements vers les ouvrages de captage. La deuxième partie de cette UE aborde les paramètres de mesure de la pollution urbaine, la réglementation des stations d’épuration et enfin les différentes filières d’assainissement collectif. Responsable: David Labat Autres enseignants: Laurent Orgogozo, Jean-Luc Rols  

Géochimie (6 ECTS)

L’UE géochimie des eaux propose des bases théoriques et pratiques (TP-terrain) pour établir un diagnostic chimique d’une eau et évaluer sa réactivité vis-à-vis de son environnement. Les notions de bases de spéciation aqueuse et d’indice de saturation des eaux permettent d’interpréter les mesures physico-chimiques des eaux (T, Eh, concentrations, alcalinité) en vue de la surveillance et gestion des eaux naturelles et des eaux potentiellement impactées par une pollution. Les TPs mettent en pratique les notions de gamme étalon, potentiel rédox et modélisation thermodynamique et le terrain permet de comprendre les encroûtements calcaires d’une source d’Ariège. Responsable: Christine Destrigneville Autres enseignants: Jérôme Viers, Ludmila Shirokova, Catherine Noiriel, Sylvie Castert, Alain Pages (IE UPS)  

Sites et sols pollués 1 (6 ECTS)

Compréhension des mécanismes de transfert des contaminants pour une évaluation quantitative des risques environnementaux et sanitaires
Ce module traite de la question environnementale et sanitaire des sites et sols pollués. A travers la connaissance de la nature chimique des polluants, l’étude de leur réactivité physico-chimique, de leur comportement et de leur biodisponibilité, les étudiants abordent les notions de transfert de contaminants en différents contextes (mines, industries, agriculture, pollutions diffuses). Cet enseignement met l’accent sur les types de contaminants et les indicateurs biologiques développés en bureaux d’étude. Les étudiants sont sensibilisés aux notions de risques pour les écosystèmes et la santé humaine. Grâce à des visites de sites (ex. Drimm Montech, Occitanis Graulhet), les étudiants prennent connaissance des contraintes et obligations des sites de stockage ou traitement de déchets potentiellement dangereux. Ils ont aussi l’occasion de déployer sur le terrain les outils nécessaires au diagnostic d’un site pollué, notamment via la mise en œuvre de mesures de spectroscopie de fluorescence X (appareil portatif), de polarisation provoquée et de susceptibilité magnétique pour la détection, le suivi des pollutions et de leurs impacts. L’objectif final est d’apporter aux futurs chargés de missions en environnement les bases essentielles à la compréhension des processus de transfert et biodisponibilité des polluants pour une gestion adéquate de sites et sols pollués. Responsable: Eva Schreck Autres enseignants: Muriel Llubes, Jérôme Viers, Liudmila Shirokova, Mélina Macouin, Laurie Boithias  

Ecosystèmes 1 (6 ECTS)

Dans le cadre du module « Ecosysteme I » plusieurs thématiques seront abordées et approfondies : caractéristiques générales d’un écosystème, structure et fonctionnement des écosystèmes terrestres, structure et fonctionnement des écosystèmes aquatiques. L’objectif de ce module est de présenter les aspects différents de l’écologie. Pendant les CM et TD les concepts fondamentaux de l’écologie générale seront abordés: les interactions entre les différentes composantes (biotiques et abiotiques) des écosystèmes, l’importance des facteurs écologiques sur la régulation et le fonctionnement des écosystèmes aquatiques et terrestres; les flux d’énergie et le cycle de la matière; l’observation, l’expérimentation et la modélisation des écosystèmes. Visite de l’Espace EDF Bazacle sera organisée afin de discuter et mieux comprendre impact écologique des centrales hydro-électriques sur les écosystèmes aquatiques. Responsable: Ludmila Shirokova Autres enseignants: Michèle Tackx , Evelyne Buffan-Dubau, Anne-Marie Tabacchi  

Terrain multi-disciplinaire (3 ECTS)

Cette UE consiste en un camp de terrain de 5 jours dans le département du Lot (46). Il a pour objectif majeur d’étudier le fonctionnement hydrologique et géochimique de la réserve naturelle de Bonnefont (http://www.rnr-maraisdebonnefont.fr/) (2,5 jours) et les propriétés de nappe alluviale de la Dordogne au niveau du captage pour l’alimentation en eau potable (AEP) de la commune de Vayrac (2,5 jours). Une mise en parallèle de la chimie des eaux de pompage étudiées lors de ce stage et le positionnement des potentiels acquières dans les séries stratigraphiques du Jurassique (étudiés par les étudiants TG) permettent de réfléchir au positionnement des principaux aquifères du Quercy et de définir la provenance des eaux de pompage étudiées par les étudiants du parcours SGE. Responsable: Jérôme Viers Autres enseignants: David Labat, Lionel Blanchet. Possibles intervenants: les responsables de la réserve naturelle de Bonnefont, des employés du Conseil Général du Lot, du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy ou encore des chercheurs invités.  

Stage d’initiation à la recherche ou découverte du monde professionnel (3 ECTS)

Il s’agit d’un stage d’initiation effectué dans un laboratoire de recherche universitaire ou dans une entreprise, d’une durée minimum de 6 semaines.  Les stages portent sur des acquisitions de données en laboratoire ou sur le terrain, sur de la modélisation ou des études bibliographiques. Un exposé oral sur l’environnement du sujet est organisé au début du stage et un rapport écrit est demandé à l’issue du stage. Exemples de stages M1-SGE ici Responsable: Christine Destrigneville, Yoann Denèle  

Anglais

Enseignant: Guillaume Baranger

Rechercher